LES BOISSONS HARD SELTZERS

praxens coproduits
Valorisation des coproduits agroalimentaires
27 mai 2021
praxens matériaux
MATERIAUX APTES AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES : ATTENTION AUX IDEES REÇUES
21 juillet 2021

Le succès des hard seltzers 

Comme le dit Stéphanie Perraut dans son article du 21 mai dans PROCESS, leur succès attend l'été 2021 pour se confirmer !

Encore inconnus en France il y a quelques mois, les hard seltzers sont un véritable phénomène depuis quelques années aux Etats-Unis et plus récemment au Royaume-Uni. Ils sont composés d’eau gazeuse, généralement aromatisée, et d’alcool. Titrant entre 4° et 6° d’alcool*, ils ciblent avant tout les jeunes urbains et sont d’ailleurs, pour l’instant, particulièrement vendus dans les supérettes des grandes villes selon NielsenIQ.

Leur démarrage en France reste timide, note le cabinet d’études. On note une légère montée en puissance, notamment liée à l’extension de l’offre : si la marque "Snow Melt" fut presque seule dans les rayons jusqu’au début du printemps, force est de constater que cette catégorie intéresse les grands acteurs du marché des alcools, et pas uniquement. « C’est ainsi une dizaine de marques qui se disputent dorénavant les parts de ce gâteau très convoité, et la concurrence devrait s’intensifier dès les prochaines semaines », analyse Nicolas Léger, directeur analytique chez NielsenIQ.

* "L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération "Résultat d’images pour Logo Femme Enceinte Alcool Officiel

PRAXENS se positionne donc comme apporteur de solutions pour les clients qui souhaiteraient développer des HARD SELTZERS  à côté de son implication dans le développement de Boissons Rafraîchissantes Sans Alcool (BRSA).

La saison estivale sera donc le véritable révélateur de la capacité de ces nouveaux produits à percer en France. 

Cette nouvelle proposition de produit :

  • moins calorique,
  • moins sucrée,
  • moins alcoolisée,

veut élargir la cible et  s’installer également au-delà des grandes villes, en particulier pour recruter les consommateurs adeptes des spiritueux festifs et des bières . Pour l’instant, avec un prix moyen au litre de 5,70€ en hypermarché, le positionnement se rapproche du prix d’une bière kraft (5 € en moyenne) et dépasse largement celui d’une bière classique (2,70 €).  L’été 2021, avec l’Euro de football et une météo qui s’annonce caniculaire, donnera des indices essentiels sur le potentiel de cette nouvelle catégorie.

Source de l'article : Process Alimentaire