Covid-19 : Quand l’agroalimentaire aide le médical

Etude qualité des aliments
Mooc Actia Qualité des aliments : Formation en ligne gratuite et accessible à tous !
25 mars 2020
praxens  covid-19 agroalimentaire
Candidature ouverte jusqu’au 30 sept 2020
11 septembre 2020

Dons de masques, aide financière..., des fabricants de produits alimentaires apportent leur soutien aux hôpitaux et aux personnels soignants

L’épidémie de Covid-19 a provoqué en quelques jours une pénurie de masques de protection. Retour d’ascenseur, la Chine vient d’envoyer en France un million de ces précieux équipements de protection. Mais le compte n’y est toujours pas. Les besoins matériels des hôpitaux sont en constante augmentation, alors que l’épidémie n’a pas encore atteint son pic. Face à cette situation, des industriels de l’agroalimentaire ont décidé de participer à l’effort collectif et de se montrer solidaires.

 

Fortwenger, Meyer, Agropole, PRAXENS et d'autres entreprises agroalimentaires apportent leur aide

Exemple dans le Lot-et-Garonne. La technopole Agropole nous indique avoir mis 4000 masques à disposition de la clinique Esquirol St Hilaire d’Agen dès mercredi matin. L’établissement de santé avait annoncé un peu plus tôt qu’il allait faire face à une rupture de stock. Le lendemain, l’entreprise alsacienne Fortwenger a envoyé 100 blouses, 3 000 paires de gants, 10 000 charlottes et 48 bouteilles de gel hydroalcoolique aux hôpitaux de Colmar. Toujours en Alsace, les dirigeants de la distillerie 

Meyer proposent de céder leurs stocks d’alcool à 96 degrés afin de les mettre à disposition des professionnels de santé. 

A Vierzon, dans le Cher, la société des Champignonnières de Sologn  e a livré dès mardi 400 masques FFP2 au centre communal d’action sociale de la mairie. Objectif : équiper les personnels qui œuvrent aux soins et aux services à domicile des vierzonnais. Le patron des Champignonnières, Olivier Rivet, précise avoir encore quelques masques à proposer : « Je suis prêt à donner une boîte de dix masques à tous les médecins généralistes de Vierzon qui en auraient besoin ».

D’autres demandes de ce type apparaissent sur le territoire. L’association des infirmières libérales du  Pays de Vitré en Ille-et-Vilaine a lancé le jeudi 19 mars un appel à la solidarité. « Nous demandons aux entreprises agroalimentaires du Pays de Vitré de faire don de masques, surblouses et combinaisons à usage uniques », indique l’association. En Normandie, PRAXENS a fait don de 100 blouses jetables aux soignants à domicile d’Evreux. 

 

 

En Italie, Barilla verse une somme importante à l'hôpital de Parme

Le groupe agroalimentaire italien Barilla annonce avoir fait un don de plus de 2 millions d’euros à plusieurs structures qui sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. L’hôpital Maggiore et la Croix-Rouge de Parme bénéficieront de cette aide financière. « Avec ce don, Barilla souhaite apporter une solide contribution à tous ceux qui travaillent jour et nuit pour garantir des soins de santé à ceux qui en ont besoin », a déclaré Luca Barilla, vice-président du groupe.

Une somme importante sera allouée à l’hôpital Maggiore de Parme, où l’amélioration de l’équipement et de la fonctionnalité de l’unité de soin intensifs est devenu une urgence. Un autre don servira à acheter des ventilateurs pulmonaires pour les structures médicales régionales d'Émilie-Romagne au Nord de l’Italie. Enfin, le groupe Barilla travaille également à la donation de produits alimentaires aux associations qui font elles aussi face à l'urgence.

 

Source de l'article : Process-Alimentaire