La fraude alimentaire en recrudescence selon Interpol et Europol

praxens  fraude alimentaire
Fonds de soutien à l’investissement
26 août 2020
praxens  fraude alimentaire
Le CFIA 2020 annulé
11 septembre 2020

L'opération Opson IX menée conjointement par Interpol et Europol a révélé une nette augmentation de la fraude alimentaire pendant la période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19. Au total, plus de 12 000 tonnes de produits ont été saisies.

 

« Quand va-t-on mesurer l’impact de l’épidémie de Covid-19 ? Que va-t-il en ressortir ? ». Ces questions, posées quelques semaines après la fin du confinement, commencent à trouver des éléments de réponse. En particulier, l’augmentation du risque de fraudes pendant cette période. C’est ce que révèle le bilan de la dernière opération Opson IX, coordonnée par Europol et Interpol.

Les autorités pointent du doigt une nette augmentation des interceptions de denrées alimentaires périmées ou aux dates de péremption modifiées par rapport aux années précédentes. « Ce qui laisse à penser que les malfaiteurs tirent parti de la désorganisation des chaînes d’approvisionnement alimentaires causée par les confinements nationaux », soulignent Interpol et Europol.

 « Le volume et la diversité des produits alimentaires et des boissons saisis durant cette opération vient rappeler au public qu’il doit être vigilant lors de ses achats, et aux services chargés de l’application de la loi qu’ils doivent rester sans cesse en alerte et poursuivre leur action », a déclaré Jürgen Stock, le chef d’Interpol.

 

12 000 tonnes de produits saisies

Au total, plus de 12 000 tonnes de produits illégaux et potentiellement dangereux ont été saisis. Concernant les denrées alimentaires, les interceptions de produits d’origine animale ont été les plus importantes, avec la découverte de produits laitiers contaminés par des bactéries, et de la viande provenant d’animaux abattus de manière illégale. Plusieurs réseaux de falsification de « passeports » équins ont ainsi été mis à jour. Illustration avec des chevaux acheminés en Italie avec de faux documents indiquant qu’ils allaient participer à une compétition sportive alors qu’ils étaient destinés à un abattoir. Des produits alimentaires dont l’étiquette indiquait qu’il s’agissait de remèdes ont été également été interceptés….

 « En temps de crise, les malfaiteurs cherchent de nouvelles façons d’abuser les consommateurs et d’augmenter leurs profits illégaux au détriment de la sécurité publique. Non seulement les produits alimentaires de contrefaçon et non conformes trompent les consommateurs, mais ils font également peser une grave menace sur leur santé. Notre opération Opson annuelle montre, dans sa neuvième année, que la coopération entre les services chargés de l’application de la loi, les autorités de contrôle et le secteur privé est cruciale pour protéger à la fois les consommateurs et les entreprises », souligne Catherine de Bolle, directrice exécutive d’Europol.

Au total, cette neuvième opération, qui a rassemblé 77 pays, a permis de démanteler 19 groupes criminels organisés et d’arrêter 407 personnes dans le monde entier entre décembre 2019 et juin 2020.

 

La vigilance doit être permanente  ainsi PRAXENS peut vous accompagner dans la mise en œuvre de votre politique de prévention de la réduction de la fraude des produits alimentaires.

 

Source de l'article : Process-Alimentaire